Thérapies:

Thérapies:

Thérapie brève et créative avec l’utilisation de hypnose thérapeutique.

Formée depuis 2014 à l’Institut de formation et de recherches Emergences de Rennes avec DR VIROT Claude , psychiatre et dans la formation continue depuis une vingtaine d’années avec l’hypnose Ericksonienne.

https://www.hypnoses.com/

Milton H . Erickson , psychiatre américain et psychothérapeute , définit le soin ainsi: « l’Hypnose , c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne ».

Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l’ hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l’hypnose thérapeutique.

Thérapies orientées solutions : le Solutionnisme et Dialogue stratégique.

Formée depuis 2020 à l’AREPTA Nantes : Dr VALLEE, DR MARTINEAU , DR BETBEZE.

https://arepta.fr/

Pour l’École de Palo Alto, c’est donc le changement du fonctionnement ici maintenant du système d’interactions dans lequel est pris le patient qui constitue l’élément déterminant de la thérapie. (Alors que, dans la cure psychanalytique, ce serait la prise de conscience par le patient des causes anciennes de ses perturbations actuelles qui amènerait la guérison). L’objectif de toute thérapie menée selon les principes de l’Ecole de Palo Alto est conséquemment de modifier structurellement les règles du jeu du système relationnel du patient aujourd’hui. Cette modification à la fois des interactions et de la perception qu’ont les patients de leurs problèmes crée un changement fondamental qui apaise sa souffrance de façon patente et durable.

 Paul Watzlawick
Un des piliers du Mental Research Institute de Palo Alto

Thérapie Narrative:

Je suis également en cours de formation en 2023 à l’AREPTA.

L’approche narrative de Michael White et David Epston, considère que l’identité de l’individu est construite par ses relations et les histoires racontées à son propos. Elle propose une déconstruction des relations de pouvoir dans lesquelles l’individu se sent isolé et enfermé face à son problème, puis la reconstruction d’histoires alternatives dans lesquelles les individus retrouvent une relation avec leurs rêves et leurs aspirations. Un des grands points forts de l’approche narrative est de savoir guider l’individu dans la recherche et la reconnection avec ses ressources cachées, celles qui n’ont pas été prises en compte au regard de leur histoire « dominante ». Le dernier ouvrage de Michael White « Cartes des pratiques narratives » est considéré par Julien Betbèze, psychiatre des hôpitaux et chef de service d’Accueil Familial Thérapeutique de Loire, comme « l’un des plus grands livres de thérapie parus depuis le début des thérapies brèves, il permet de comprendre de l’intérieur le génie créatif de Michael White, sa générosité, son engagement à déconstruire les effets négatifs des histoires dominantes, son respect absolu de tous les hommes »